Face à Amazon, Intermarché lance un drive “solidaire”
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Soucieux de jouer à fond la carte de la proximité, Intermarché met en place un drive “solidaire” à destination des commerces locaux. Et rejoue la bataille numérique de David contre Goliath.

Dans un entretien accordé à nos confrères de l’AFP, Thierry Cotillard, l’actuel président des enseignes Intermarché et Netto, a indiqué vouloir lancer un drive “solidaire” pour permettre aux commerces de proximité, dans un premier temps les libraires, de mettre leurs produits en vente dans la marketplace des supermarchés du groupe.

« On entend la colère, la détresse des petits commerçants et en particulier des libraires, on entend le discours de pousser à la digitalisation, au click and collect, mais tous ne sont pas forcément prêts », explique Thierry Cotillard avant d’ajouter : « L’idée est de donner un coup de main aux commerçants en mettant à leur disposition nos outils digitaux, notre plate-forme de click and collect, avec dans un premier temps les libraires. Le click se fait sur notre site, mais le collect est fait dans leur boutique », poursuit-il.

A LIRE AUSSI : Reconfinement : une vingtaine de fédérations demandent la réouverture des commerces le 13 novembre

Cet entretien à l’AFP fait suite aux encarts publicitaires d’Intermarché dans la presse régionale et nationale apostrophant Amazon et son PDG Jeff Bezos :

Sorry Jeff, nous sommes d’ores et déjà en train de travailler à rendre ce service disponible pour les autres commerces de proximité en difficulté”, peut-on lire dans ces encarts.

On le sait, la fermeture des commerces “non essentiels” fait le jeu de tous les pure player, Amazon en tête, qui profitent de ce reconfinement pour vampiriser ce qui peut encore l’être de parts de marché. « La forme de la distribution, les achats d’aujourd’hui font l’économie et les emplois de demain », conclut Thierry Cotillard.

A LIRE AUSSI : Le Conseil du commerce de France alerte le gouvernement sur les risques d’un reconfinement

Pour mémoire, La place de marché numérique d’Intermarché a été conçue en partenariat avec la start-up Mirakl qui réalisa en septembre dernier une levée de fonds de 300 millions de dollars.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu