Des salariés en guerre contre Conforama

Des salariés en guerre contre Conforama

Temps de lecture estimée : 1 minute

Un collectif de salariés, soutenu par les syndicats FO et CFE-CGC, vient de porter plainte contre X dans le cadre d’une fraude massive impliquant le groupe Steinhoff, propriétaire de l’enseigne Conforama. Cette plainte fait écho au plan social touchant près de 1 900 salariés de la marque spécialisée dans l’ameublement dont les plaignants rendent les propriétaires responsables.

 

Conforama poursuit un peu plus sa descente aux Enfers. Un collectif de salariés, appuyé par les syndicats FO et CFE-CGC, vient de porter plainte contre X auprès du Tribunal de grande instance de Paris. “Nous espérons que le parquet financier ouvre une enquête pour savoir comment et pourquoi nous en sommes arrivés là. Et comment la situation de Conforama a pu se dégrader de la sorte !”, explique l’avocat Philippe Pradal. Il faut savoir que le groupe sud-africain Steinhoff a été accusé d’irrégularité et de non-conformité comptable d’un montant de plus de 6 milliards d’euros entre 2009 et 2017 dans le cadre d’une fraude massive. Le cours de bourse de Steinhoff a été dévalué de près de 80 % depuis le début de l’affaire.

14 class actions en cours

Le groupe a sciemment surévalué ses actifs pour pouvoir aller chercher de la dette auprès de ses créanciers. Ces derniers refusant désormais de soutenir l’enseigne Conforama. Les dirigeants en poste durant la période pointée du doigt ne travaillent plus pour le groupe. “Il y a 14 actions en cours contre le groupe Steinhoff. Nous sommes la première action de groupe sur le sol français. Ces malversations vont mettre sur le carreau plus de 1 900 salariés”, conclut Philippe Pradal.

Laisser un commentaire

Fermer le menu