Des premiers jours de soldes assez décevants
Temps de lecture estimée : 2 minutes

La 5ème vague de Covid et son lot de mesures contraignantes imposées par le gouvernement continuent d’impacter durablement les commerces.

Dans l’un de ces derniers baromètres, l’Alliance du Commerce tire un bilan assez décevant du premier week-end des soldes. En effet, la fédération spécialisée dans l’équipement de la personne a observé que sur cinq jours suivant le démarrage, l’activité aura reculé de 29 % tandis que la baisse de trafic en magasin aura elle chuté de 35 % comparé à 2019. “Cette forte baisse est peu compensée par la hausse de la transformation des achats ou du panier moyen”, observe l’Alliance du Commerce. L’organisation professionnelle constate que la 5ème vague de la Covid-19 pèse lourd sur ces soldes d’hiver. D’autant que les mesures prises par le gouvernement pour ralentir la circulation du virus impactent fortement les commerces. Le nombre important de contamination et de cas contacts isolés, le télétravail obligatoire durant 3 ou 4 jours par semaine, la difficulté de garde des enfants (classes fermées ou en grève : près de 15 000 classes fermées le vendredi 14 janvier) sont autant de freins à la consommation.

À LIRE AUSSI : Est-ce la fin des soldes dans le textile ?

“Pour l’heure, la 5ème vague de Covid impacte fortement les soldes d’hiver. Le mois de janvier est le 2è mois d’activité de l’année pour notre secteur. Pour faire face à cette baisse d’activité, des mesures doivent être prises pour soutenir les commerçants, notamment à travers la mise en place de l’activité partielle, sans reste à charge, et la possibilité pour toutes les entreprises de reporter le remboursement de leur PGE”, déclare Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce.

Durant le mois de décembre 2021, mois crucial dans certains secteurs d’activités, l’Alliance du Commerce a néanmoins observé une progression des ventes en magasin de 3,6 % par rapport à 2019. Et l’organisation de rafraîchir nos mémoires en rappelant qu’à cette même période, en 2019, nous étions au début des manifestations et des grèves contre le projet de réforme des retraites. Un mois également qui précédait les événements liés aux Gilets Jaunes et dont l’impact a durablement touché le commerce français. À noter toutefois que la fréquentation en magasin durant le mois de décembre 2021 s’inscrit en baisse de 9,8 % par rapport à 2019.

À LIRE AUSSI : Soldes : ça tangue pas mal à Paris

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu