Aidez vos franchisés à embaucher sans tomber dans l’ingérence !
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Manque de temps, de savoir-faire, de visibilité, le recrutement peut être difficile pour certains franchisés, d’autant plus s’ils sont sur un secteur en tension. Le franchiseur ne peut pas recruter pour le compte de ses franchisés mais peut mettre à leur service son site Internet, son expérience de recruteur et des formations spécifiques.

Selon le baromètre publié par Bpifrance et l’institut Rexecode en novembre 2021, 79 % des dirigeants de TPE/PME qui ont eu besoin de recruter au cours des douze derniers mois auraient été confrontés à des difficultés d’embauche. Face à cette tension, les franchiseurs ont un rôle à jouer afin d’aider leurs franchisés qui auraient des problèmes à recruter. “Le franchiseur ne peut pas recruter pour le compte du franchisé. Le franchiseur et le franchisé sont en effet deux entités juridiques différentes et financièrement indépendantes. Mais le franchiseur peut donner des conseils au franchisé”, avance Christophe Bellet, président de Gagner en Franchise, précisant que la tête de réseau peut aider à définir le profil idéal et la fiche de poste. “Mais le franchisé reste maître de son recrutement”, insiste-t-il. En effet, ce n’est pas au franchiseur, par exemple, de sélectionner les candidats. “Il y a un cloisonnement à respecter. En effet, que se passe-t-il en cas de problème avec un salarié recruté par la tête de réseau?”, met en garde Christophe Bellet.

À LIRE AUSSI : Fonds de commerce et fiscalité : que disent les nouvelles mesures ?

Au niveau de la rémunération, également, le franchisé reste le seul maître à bord. Par contre, il peut y avoir des avantages pour les salariés du réseau négociés au niveau national, comme une bonne mutuelle par exemple. Surtout, le franchiseur peut aider les chefs d’entreprise de son réseau à bénéficier davantage de visibilité. “Il peut mettre en place sur son site Internet une page emploi qui regroupe toutes les annonces du réseau : l’impact auprès des candidats sera plus fort car il aura accès à tous les postes sur toute la France”, propose Christophe Bellet. Cette communication autour des postes disponibles au sein de l’enseigne ne doit pas se limiter au site Internet corporate : Christophe Bellet rapporte que de plus en plus de franchiseurs communiquent sur les réseaux sociaux sur les recrutements actuels dans leur réseau. Il est également possible de mettre en place sur les jobboards une fiche enseigne qui présente le réseau et où sont présentes toutes les offres d’emploi. De quoi, là encore, faire gagner en visibilité aux annonces des franchisés. Et donc les aider à recruter.

“Les franchisés ne sont pas forcément des experts en recrutement ; la tête de réseau a dans ce domaine son rôle de formateur à jouer”, pointe Christophe Bellet. En effet, accompagner les franchisés dans leur recrutement c’est aussi leur proposer des formations du type “Comment mieux recruter?”. L’objectif étant de leur donner des conseils pour recruter les bons profils. Christophe Bellet insiste aussi sur l’importance du management, afin d’éviter au franchisé de faire face à un fort turnover et d’être en permanence en train de recruter. “Le franchiseur est véritablement dans son rôle d’accompagnement à proposer des formations sur le management”, souligne Christophe Bellet, mettant en exergue l’importance de la formation pour contribuer à la performance des franchisés, que ce soit dans le domaine du recrutement ou dans de nombreux autres domaines.

Un article d’Ève Mennesson.

À LIRE AUSSI : Indexation des loyers commerciaux, la tension monte

Laisser un commentaire

Fermer le menu